Prologue

Publié le par Admin

Retour de vacances 2006

Je demonte le moteur et suspends petit Derny dans un box. On verra pour l’an prochain.

Mars 2007,  je n’ai pas avancé d’un iota sur la machine, quand nos amis de Biarritz nous invitent pour une super fête au 14 juillet. Et bien en voilà une idée qu’elle est bonne ! Je vous décortique le cheminement de ma pensée…

Biarritz = Landes = route plate = route pour Petit Derny. Et puis quand on regarde la carte depuis Paris çà descend..

Maroc

En attendant on part au Maroc avec quoi ? Non il ne faut quand même pas exagérer. La il faut un véhicule récent, donc ce sera notre BMW de 1981, pour moi c’est récent.

Petit problème, lors d’une chute sur une piste neigeuse, crac ligament du genou droit déchiré, on modifie l'itinéraire et on finira les vacances comme çà. J’espère juste éviter l'opération et etre rétabli pour sortir Petit Derny.

Rééducation et vélo et çà devrait le faire.

Fete des mères et entrainement du Derniste

Pour la fête des mères Danièle veut m'accompagner pour ma ballade à vélo, donc on va faire soft..

On part à Melun, 50 kms aller retour. Tout va très bien à aller, le retour se gate vers Corbeil ou Danièle a un très gros coup de barre. Pas de problème, on va s’entrainer pour le Derny. Je pédale seul et je pousse Danièle sur son vélo. Donc 2 personnes sur 2 vélos et un seul qui pédale, me voila en terrain connu. A Draveil, je cale, et j’appelle Sylvain qui viendra chercher Danièle pour la rapatrier en voiture.  Quand je vous disais que le tour de la Bretagne à vélo c’était une utopie !!!

Bon il faut maintenant penser à la remorque. Je regarde les remorques anciennes pour motos trop lourdes. Celles pour vélo, légères mais en alu trop modernes. Je vais dépouiller et découper un vélo et le transformer en remorque.

Pendant ce temps Danièle concocte l’itinéraire et prévoit un départ le lundi 9/7 pour etre à l’heure malgré les péripéties de la route.

Nouveau problème, je me tords le genou gauche, qui est maintenant à égalité avec l'autre. Aussi foireux l'un que l'autre.

Bien mais nous sommes déjà le 4 il faudrait se remuer. On part faire un essai avec 12 litres de lait et la tente en guise de lest.

Petit Derny démarre au quart de tour, la remorque suit aussi bien qu’elle soit chargée dans l’axe ou plus chargée d’un coté que de l’autre.

La remorque validée elle part à la peinture. Elle revient vendredi soir le 6.

Samedi matin achat nouvelle tente ultra light, nouveaux sacs ultra light, provisions et vetements ultra light. Finalement il n’y a que le pilote qui n'est pas ultra light. Passons.

Comme Danièle n’est pas remontée sur la machine depuis un an, je me méfie et on part faire un tour. Pas loin pour voir. 15 kms. Et bien c’est de bon augure on n’a eu que 2 pannes !!! Et Danièle n’a pas eu de fringale. Le Pérou.

Rassurez vous les pannes étaient gentillettes. Fil de bougie arraché, çà j’ai pas vu tout de suite et donc pas compris ce qui se passait. Et en arrivant, plus de débrayage parce que le cable s’était débiné de son logement.

J-1

Demain, donc à un jour du départ c’est vous dire si on est confiant dans notre machine, on refait un essai avec la remorque chargée. Après je prépare la caisse à outils, mais là pas de l’ultra light. De l’éprouvé !!

Dommage que je n’ai pas eu le temps de préparer l’autre moteur d’avance au cas ou !!

Quoi, je ne vous ai pas dit que j’avais un autre moteur. En fait c’est un Derny solo qui était vendu pour pièces, presque complet avec carte grise, mais que du coup je vais restaurer.

Comme çà Danièle pourra m’accompagner à vélo, sans craindre la fringale à tout bout de champ…

Médisant va!!!

Publié dans derny-en-ballade

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article