Enfin une journée qui finit bien!

Publié le par Admin

Mais avant, pour changer, je vais vous raconter notre nuit, parce que s'il nous arrive quelques bricoles le jour, la nuit c'est pas triste non plus...

Donc nous rentrons du resto, Danièle s'endort. Notre chambre donne sur le stade de foot, où je vois quelques jeunes qui préparent une petite fete un peu plus loin. Un peu de musique douce, (tam tam), ne m'empeche pas de saisir mon compte rendu et de lire jusqu'à minuit. Les 2 autres ralent à cause de la lumière. J'éteins, mais finalement le bruit gène quand même et ne m'endors bien que vers 3 heures! Je précise que je dors peu mais bien et Danièle dort un peu plus mais a le sommeil léger. A 5 h, la sonnette de l'entrée retentit! Je dois réver. Nouveau coup de sonnette. Bon je me lève en me disant que si c'est le curé qui vient nous chercher pour la messe, il va se faire envoyer balader! Je vais vers la porte sans allumer, et je trouve Danièle sur le palier.

"Qu'est que tu fabriques?"

"Il y a des jeunes dans l'entrée qui font du bruit"

"Mais pourquoi tu sonnes à notre appartement?"

"Je cherchais la lumière du couloir"

"2 fois sur le meme bouton ?"

"Ben oui"

Je dois vous préciser qu'on avait rentré la remorque chargée dans le hall du gite! Je vais chercher la grosse bertha et l'amène devant la chambre. Tant que j'y suis, je vais voir Petit Derny* Et bien les jeunes de province sont aussi cons que ceux de nos banlieues! Ils ont essayé d'aller faire un tour avec. Mais dans ce bourg de 1200 habitants, on avait cadenassé Petit Derny et la Vigoureuse ensemble, ce qui fait qu'il est resté couché sur son amie. Je vais faire une ronde régulièrement! A 6h, je vois une voiture garée, moteur tournant devant nos véhicules. Je sors et tombe nez à nez avec une blonde qui doit rentrer de boite. Elle me dit "on ne touche pas à vos motos"!

Bien, je retourne me coucher jusqu'à 7h et demi! Finalement on dort mieux au camping!

Après étape standard. Départ en cote, roulage jusqu'au Puy en Velay! Très belle ville, meme si je n'ai pas tout vu, occupé que je suis à essayer d'éviter ces saloperies de nids de poule et plaques d'égouts, avec les voitures qui nous rasent. On enchaine avec les gorges de la Loire, fabuleux!

1h que nous roulons. Arret controle.

Tiens 2 rayons cassés, réparation idem que la veille! Oh oh, le pneu commence à se déchirer sur le flan. Je tente un emplatre autour du pneu pour que la déchirure n'augmente pas, avec des serflex, ils ne tiendront que quelques centaines de mètres! Nouvel essai avec du scotch toilé bleu, du plus bel effet, moyennant quelques rajouts, ça tiendra la journée.

Nous nous régalons du paysage. Quelques bonnes cotes, mais j'ai l'impression que le moteur baisse de puissance. Les cuisses compensent, mais chose bizarre, le soir Danièle a mal aux bras! Aujourd'hui on a eu la grosse bertha tout le temps et on en a monté des cotes!

Pause 4 heures. Tiens 1 rayon cassé, maintenant je les change en 30 secondes. Mais aussi une autre déchirure sur le pneu! Scotch et ça repart! Par contre, je gonfle moins qu'avant, ajouté au faux rond de la jante, on sautille en permanence.

Plus que 10kms. Caramba! Crevaison! Nous sommes sur une rocade! Tout le monde sur le trottoir, Danièle sort les rustines et les cuillères à soupe! On répare fissa parce que l'orage gronde. St Galmier 2kms! On se hate lentement à cause des trous. Caramba! Re crevaison! La, il y a quelqu'un qui ne veut pas qu'on arrive! Il commence à pleuvoir. Danièle veut qu'on pousse, moi je préconise le régime rustines-cuillères à soupe!

C'est ce que nous fimes! Entrée dans St Galmier, vite le camping. Beuh! Camping 3 kms. Il pleut et nous sentons le pneu qui se dégonfle! Nous passons par le centre ville (tout en haut bien sur) et on sort de la ville en bas. Camping 1km. Ils mesurent avec des élastiques par ici. Plus de panneaux, on continue au pif avec la jante qui tape dans chaque trou.

Entrée du camping, il ne pleut plus, juste 1 rayon cassé, plus d'essence et le pneu à plat. La vie est belle! Danièle me dit que ce n'est plus la peine de lui faire le coup de la panne et qu'elle veut bien sortir avec moi. La vie est vraiment très belle!

1424 kms au compteur. Demain, selon ce que je peux faire avec Macadam 2 roues, spécialiste jantes et rayons, on envisagera un retour route ou train, parce que là, Petit Derny est trop éclopé pour continuer dans cet état.

Publié dans derny-en-ballade

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nicole 31/07/2006 17:18

Et bien!!!!en plus des jours pas tristes il y a les nuits aussi!!!!!!!!
Vraiment quelles vacances "exotiques" avec vous!!!!!!!!!
Bon courage pour la suite,bises
Famille Fort